Interview with Trey Azagthoth (12.1997)
by Larry Lava

from METALLIAN n°13

C'est le concept général de l'album, qui se retrouve dans chaque morceau, et qui est résumé dans le titre même, " Formulas Fatal to the Flesh " : il traite de l'humain, du fait qu'il existe sur le plan physique, astral, mental et spirituel.
Certaines personnes se focalisent plus sur le physique, ignorant les plans plus importants de notre existence et le plus important c'est le spirituel. Ces personnes ne sont pas conscientes des facultés de leur esprit qui n'est pas quelque chose que l'on peut voir ou entendre : nous ne pouvons le percevoir qu'avec le cœur.
L'album traite donc de la chair, qui nous rabaisse au rang des animaux et de l'esprit qui nous amène au sublime dont nous sommes destinés à être une partie intégrante. La chair représente donc notre faiblesse : c'est ce qui fait de nous des animaux et il y a beaucoup d'êtres humains qui se conduisent ainsi, comme les criminels, les personnes qui ne respectent pas les lois ou les sentiments des autres. Nous sommes tous capables de nous construire par la voie du sublime, qui exige de faire les bonnes choses, comme de s'occuper de soi, de sa famille et non en se conduisant comme un escroc ou un meurtrier. Il s'agit plus de s'efforcer à avoir une influence positive sur le monde, de par notre propre volonté et c'est ainsi que nous pouvons prétendre au sublime, mais certaines personnes prennent de mauvaises décisions et leurs valeurs deviennent confuses.
Ce que les gens voient en premier, c'est la force physique qui rend les gens plus puissants et alors ils croient que la vérité leur appartient car ils peuvent imposer leurs idées. Mais pour moi, lorsque nous mourons, nous laissons tout ce coté là et tout ce que nous gardons, c'est tout ce que nous sommes devenus, notre esprit, notre intelligence.
Nous pouvons donc dire, en résumant, que dans " Formulas Fatal to the Flesh ", l'esprit est parfait, mais emprisonné dans une chair laide, qui pousse l'homme à prendre de très mauvaises résolutions et à accomplir des actions horribles . A la base, cela traite des gens corrompus, des traites, de ceux qui asservissent le peuple. Grâce aux médias, ils mentent et essaient de nous rendre dépendants d'une version officielle des choses. Je pense que la réponse est toujours à trouver en soi-même, par une réflexion et une méditation profondes.
Le premier titre de l'album est un ouragan qui balaye ces esclavagistes et détruit leur chair, les purifie et extrait de leur carapace charnelle l'énergie pure qu'ils possèdent. Même chez les criminels, je crois fermement qu'il y a à l'intérieur d'eux une part de bonté, de vérité et de pureté, mais ils ne l'utilisent pas ainsi. Cela concerne le continuum vital : c'est le concept suivant : " je suis le dieu vivant, ma volonté propre ne peut être niée, je me crée moi-même et je crée mon monde ". Ce sont les trois aspects les plus important du fait d'être responsable et d'avoir une influence positive : cela se résume à n°1=je suis, n°2=je veux, n°3=je crée....Notre esprit est connecté à cet être supérieur qu'est la perfection, omnisciente qui à crée toute chose et qui connaît toute chose, et qui est une partie du pouvoir suprême et de la vérité ultime...
Dans le second titre, il y est question de la perfection qui régnait au commencement des temps, avant le " big bang ". Puis, lorsque la création commença, la perfection de l'homme fut emprisonné dans la chair , rendant plus facile d'accès à un mode d'action animal, qui pousse à l'utilisation de la force plutôt que d'agir justement pour acquérir quelque chose.
" Prayer of hatred " est un morceau qui traite principalement des mêmes choses : de la malédiction de la chair, de sa destruction et de la destruction des accomplissements de l'homme pour promouvoir ceux de dieu, du véritable " triumvirat " divin (" je suis ", " je veux ", " je crée "), ; du continuum vital comme un ensemble de toutes les forces positives, actives qui sont en balance avec toutes les forces négatives immobilisantes. : l'homme devra peut-être confronté à ces forces et puni, c'est la que réside la signification de l'album lui-même...
Les titres, les noms que je donne au triumvirat, au continuum vital, n'ont aucune importance. Je me fiche que les gens soient d'accord avec ces noms ou pas. Ce qui compte, c'est ce qu'ils signifient. Ma musique à pour but de stimuler l'esprit des gens, de les amener à penser, car il y a tant de choses dans le monde qui les détournent de la réflexion. Nous avons tous un esprit, qui n'est rien d'autre qu 'un muscle qu'il faut entraîner pour qu'il soit fort : il nous faut donc prendre l'habitude de l'entraîner à la réflexion, à la méditation, ce qui nous rendra plus fort, et
nous permettra de mieux comprendre ce que signifie notre vie, notre monde et tout ce qui nous entoure.
Certaines personnes se fichent totalement de la signification des choses, et pour moi, c'est une façon limitée de les considérer. Certaines personnes connaissent des livres sur le bout des doigts, mais ne savent comment les appliquer de façon à ce qu "elles aient une influence positive sur nous-mêmes, sur nos familles et plus
généralement, sur notre monde. La vie consiste ) progresser et grandir : lorsque les gens ne progressivement pas, alors ils dépriment, s'ennuient et c'est alors qu'ils comment à souffrir et c'est là que leur corps se met à se détériorer, que leur esprit se met à produire des illusions. Mais je suis persuadé que notre but est de méditer et d'ouvrir notre esprit et le rendre fort.
Même dans la bible il y a certaines choses qui sont toujours très fortes aujourd'hui comme " les dix commandements " : " tu ne tueras point, tu ne voleras point... " : se sont des principes très puissants, qui sont en eux-mêmes des vérités, mais les chrétiens veulent asservir l'humanité et la persuader qu'il lui faut un berger, ou un prêtre comme lien avec dieu.
Lorsque je parle de dieu, ce n'est pas le dieu chrétien, je parle uniquement de ce qui à crée toute chose, car nous ne sommes pas là par hasard. Je suis persuadé qu'il y a un facteur de contrôle, peu importe le nom que tu lui donnes : je l'appelle le continuum vital. Le continuum vital se rapporte à tous les dieux, à tous les mythes de l'homme, à toutes ses croyances, ses légendes, ses religions. C'est tout à la fois : Bouddha, Satan, les dieux grecs, Sumériens, Egyptiens...Ce sont des noms différents, mais la force réside dans ce qu'ils signifient, ce qu'ils sont, et non dans leurs appellations.
L'entropie par exemple est un terme scientifique qui désigne le processus naturel de dégradation, le hasard, le chaos : c'est une force naturelle qui va à l 'encontre de tout ordre, de toute organisation. Tu sais, cela demande des efforts de mettre quelque chose en ordre, mais lorsque tu cesses ces efforts, il ne reste plus que le chaos. Le chaos et l'entropie, c'est tout problème ou obstacle, c'est alors une victoire éclatante, car nous évoluons et devenons plus forts. La stagnation est la part négative du Karma, du continuum vital. La progression et l'action en sont les parts positives mais sans les forces négatives pour nous contrer, comment pouvons-nous espérer progresser ? Il faut une force de réaction...
Pour moi, le Satanisme ou plutôt le Sataniste, c'est quelqu'un qui veut se libérer d'un dieu et d'une religion esclavagiste. Chacun à le pouvoir de communiquer personnellement avec le créateur et ce n'est pas le seul apanage des chrétiens, bien qu'ils prétendent que seul leur voie est acceptable. Ainsi, quelqu'un qui va à l'encontre de leurs conceptions de l'amour, la vie...se fait traiter d'hérétique, et aurait été brûlé par le passé...Cette attitude remonte aux philosophes de la Grèce antique, comme Socrate ou Platon : ils réfléchissaient beaucoup aux choses, et parlaient, ce qui ne plaisaient pas au gouvernement, car ils poussaient les gens à réfléchir et à douter de ce que le gouvernement présentait comme vrai. Il faut aussi penser aux sociétés secrètes, comme les templiers, les maçons qui ont toujours été persécutés par l'église car ils n'obéissaient pas aux dogmes chrétiens. Je suis contre cet asservissement prôné par l'église...

Quelle fut votre réaction en découvrant que David Vincent voulait quitter le groupe ? Etait-ce quelque chose que vous aviez pressenti ?
D'une certaine façon, je l'avais vu venir, car David s'éloignait du véritable but du groupe. Ses textes se rapprochaient de plus en plus de sujets ayant trait à la vie quotidienne, sans évoquer la grandeur de l'esprit. En fait, David était plus intéressé par les voies de la chair, mais l'esprit est ce qu'il y a de plus important, et ce dont j'ai toujours essayé de ma rapprocher...

Certains groupes chez EARACHE estiment que label ne les traite pas comme il le devrait : quelles relations entretenez-vous avec eux maintenant, étant entendu que vous êtes parmi les précurseurs du death ? qu'est ce qui vous a amené à ce genre de musique extrême ?
Je n'ai aucun problème avec les gens d'EARACHE...
Depuis mon plus jeune age, je me suis toujours intéressé aux groupes extrêmes : lorsque j'étais enfant, dans les années '70 et au début des années '80, j'adorais Tommy Iommi, Michael Schenker, Frzank Marino, Jimi Hendrix ou alors Eddy Van Halen... J'ai toujours adoré les guitaristes qui débordent de feeling : en effet, la technique importe peu : le plus important, c'est la créativité , l'imagination et la façon d'utiliser la technique pour la rendre utile. Pour moi, les personnes citées plus haut étaient comme ça, ils ont eu une grande influence avec leurs morceaux et à l'époque c'était extrême !

Le groupe ayant écumé la scène depuis longtemps, quelle est selon vous la plus grande différence entre la scène death d'aujourd'hui et celle d'il y a six ou dix ans en arrière ?
Il me semble qu'il y a six ou dix ans, aux alentours de '91, il y a eu un raz-de-marée de groupes de death et parmi eux, il y avait des groupes avec un style unique, qui avaient à cœur d'écrire de bons morceaux. Beaucoup d'autres se sont lancés pour rigoler, en faisant de la m...et je pense que ces derniers n'existent plus aujourd'hui.

Votre vidéo " Rapture " a malheureusement été interdite d'antenne sur " much music " an Canada, la chaîne estimant que les images étaient trop dérangeantes pour être montrées à l'antenne : avez vous eu aussi des problèmes avec d'autres pays ?
Non, en fait, c'est le seul endroit ou elle à été censurée. Ma question est la suivante : qu'y a-t-il de si dérangeant dans cette vidéo ?

Nul ne peut nier le fait que Morbid Angel a influencé des hordes innombrables de groupes de metal extrêmes et de fans. Aviez-vous imaginé qu'un jour votre musique aurait une telle influence sur toutes ces âmes tourmentées ?
Des âmes tourmentées ! ? Eh bien...je ne sais pas ! Que puis-je dire ?
Je suis heureux qu'elles ait eu une influence. Je sais que le travail, le temps et les efforts mis en œuvre sont l'émanation du triumvirat, et que cela a une influence lorsque cela vient du plus profond de toi-même.
Ainsi, il est tout a fait logique que cela ait une influence, car c'est de cela qu'il s'agit : il ne s'agit pas de taper sur des instruments pour faire du bruit, mais au contraire il faut essayer d'écrire des morceaux qui soient éternels : c'est la notre intention, notre but, et c'est aussi notre destin...